Château Zombi (2019)

Installation de Kettly Noël, Scénographie et direction artistique Michel Meyer
40 poupées en toile de lin, miroirs, cordes et chaises

Du 3 octobre au 1er décembre

« Plongée visuelle dans les ténèbres de la mémoire, mêlant les guédés, les loas vodou de la mort, aux sonderkommandos d’Ebola, évoquant pêle-mêle l’esclavage, les lynchages, les camps de la mort, les “killing fields” Cambodgiens ou Rwandais, les massacres passés ou à venir et les faces les plus noires de notre histoire, Zombification renvoie à des images qui ne cessent de hanter l’esprit de l’homme contemporain et empêchent une vision plus moderne de se concevoir.


Dans un ballet incessant et absurde de corps déshumanisés servis par des « croque morts », un chantier impossible qui concilie surréalisme vodou haïtien et art contemporain, une femme, telle Orphée réincarnée, tente de survivre au milieu des cadavres de nos illusions. La Zombification, entendez par là l’oblitération de toute conscience et de libre arbitre, est globale. Personne n’y échappera. »

Le projet « Zombification » a vu le jour en 2017 suite à l’invitation faite à Kettly Noël de participer à la Documenta 14 et a donné lieu à un cycle de performances quotidiennes dans l’espace du Conservatoire d’Athènes et se terminant par une installation monumentale restée exposée in situ les 100 jours dédiés au volet Grec de la Documenta.
Dans cette première version du projet, aux côtés de Kettly Noël intervenaient 5 performers/danseurs assurant les rôles de “fossoyeurs” chargés de manipuler une quarantaine de poupées grandeur nature réalisées en toile de sac avec des visages en miroir et en corde. Le dispositif scénique était constitué de socles en forme de rochers supportant 40 perches de bambous de plusieurs mètres de haut et munies de cordes et de poulies permettant la pendaison une à une de toutes les poupées.


Conçue comme une sorte de rituel au terme duquel toutes les poupées terminent accrochées aux perches, chaque performance aboutissait à une oeuvre plastique autonome pouvant être appréciée de manière indépendante (sans avoir vu la performance).
“Zombification” c’est avant tout un concept, un thème central qui pourra s’exprimer de diverses manières. C’est typiquement une oeuvre destinée à être développée et ré-écrite en fonction du site dédié à sa représentation.

Retour haut de page