MENU

Tchamba

Tchamba
6 août 2018 DenisL

TCHAMBA

Ce fétiche est une représentation du vodou Tchamba, celui qui incarne l’esprit des esclaves. Son culte, pratiqué chez les populations de langue éwé et mina des aires côtières du Togo, du Bénin et du Ghana, remémore les esclaves.

Il incarne ceux qui ont été déportés, privés des rites funéraires nécessaires. Pour rétablir l’ordre, les esprits en errance reviennent parmi les vivants par l’intermédiaire du vodou Tchamba, afin d’exiger des offrandes et des cérémonies en leur honneur. Les Tchambassi, épouses du vodou Tchamba, sont les femmes garantes de ce culte de la mémoire. Ces femmes portent en elles une double origine : elles sont à la fois descendantes des esclaves mais aussi des maîtres qui en ont fait commerce.

Ce vodou est composé de bois, cadenas, chaîne métallique, colliers de perles, cornes, tissu, coquillages, plumes, pigment bleu, kaolin et de matières sacrificielles. Il tient entre ses mains un crâne de phacochère. Les chaînes, les cordes et les cadenas présents sur les objets rituels de Tchamba sont des supports à travers lesquels les officiants évoquent la violence d’antan, afin d’apaiser les âmes. Le tchambagan, un bracelet en métal tricolore, constitue l’attribut principal de cette filiation ambigüe propre à Tchamba.

Tchamba, Togo. 113 x 21 x 16 cm. Château Musée Vodou, N° 1119.