MENU

KPE BOCIO

KPE BOCIO
13 septembre 2018 DenisL

Kpe Bocio

Cet objet représente un personnage ayant les bras croisés sur le ventre, attaché par une chaîne partant du cou et retenant des fers au niveau des mollets. Cette sculpture en bois se termine par un pieu à ficher dans le sol. Cet homme est représenté à la manière d’un esclave.

Autour de trois millions d’esclaves furent déportés des régions côtières du Golfe de Guinée, entre la seconde moitié du 18e siècle et la fin du 19e siècle. Cette période connut également un fort développement de la religion vodou, qui joue aujourd’hui un rôle très important dans la célébration de la mémoire de l’esclavage, en particulier au Bénin.

Les chaînes d’esclaves, de par leur histoire, ont un pouvoir très puissant lorsqu’elles sont associées à des fétiches. Il est aussi possible de retrouver des copies de chaînes d’esclaves, de plusieurs tailles, sur les marchés aux fétiches. L’imaginaire de la traite négrière est très vivante dans le vodou, ce qui explique la récurrence d’objets et de symboles associés à l’esclavage, qu’il s’agisse de la barque nommée « Todjivu », des chaînes d’esclaves ou encore du culte de la divinité Tchamba

Collection Arbogast. Bénin, Fon. 33 x 08 x 07 cm. Château Musée Vodou, N° 0600C.